Lectio Divina

Dimanche IV de Pâques (le Bon Pasteur) – Année C

Écouter la voix du Christ

À l’écoute de la Parole

« Mes brebis écoutent ma voix, je les connais et elles me suivent » : ce dimanche est consacré à la figure du Christ Bon Pasteur (Jn 10). Le passage de l’évangile de Jean en pose les termes principaux : le troupeau que nous formons, la voix du Pasteur qui résonne en nos cœurs, l’union entre Jésus et son Père. Les autres lectures évoquent les tribulations du troupeau : les difficultés de Paul pour annoncer l’Évangile à Antioche (Ac 13), la récompense des martyrs dans la Jérusalem céleste (Ap 7).

⇒ Voir lʼexplication détaillée

Méditation

Le Bon Pasteur fait résonner sa voix au plus profond de nous – c’est l’Esprit Saint –, une voix que nous reconnaissons par une sorte d’instinct spirituel, et que nous suivons spontanément. Comment discerner cette voix, et la suivre ?

⇒ Voir la méditation complète

Pour aller plus loin

Ce dimanche du Bon Pasteur est l’occasion de prier pour les vocations, et de considérer leur importance pour la vie de l’Église. Nous pouvons nous inspirer d’un message du pape François pour la 53e journée mondiale des vocations, où il relevait trois conditions favorables à leur éclosion:

« La vocation naît dans l’Église. Dès le début de l’éveil d’une vocation, un ‘sens’ adéquat de l’Église est nécessaire. […] La vocation grandit dans l’Église. Durant le processus de formation, les candidats aux diverses vocations ont besoin de connaître toujours mieux la communauté ecclésiale, en dépassant la vision limitée que nous avons tous au départ. […] La vocation est soutenue par l’Église. Le parcours vocationnel dans l’Église ne s’arrête pas après l’engagement définitif, mais il continue dans la disponibilité au service, dans la persévérance et par la formation permanente. » [1]


[1] Pape François, Message pour la 53e journée mondiale de prière pour les vocations, disponible ici.